Développement Personnel

Quel Sera Votre Plus Grand Regret A Votre Mort

citation sur la mort, pensée sur la mort, la date de ma mortAujourd’hui, je reviens avec cet article sur la mort pour vous éviter de VIVRE inutilement et de finir comme la majorité des morts par regretter de n’avoir pas réalisé vos différents projets n’y vécut ce qui vous passionne le mieux. Si vous ne le savez pas, plusieurs citations sur la mort nous laissent croire que la majorité des personnes mortes n’ont pas de regret ou sont finalement heureuses d’avoir terminé leur vie. Ce qui est bien dommage, c’est le constat que vous n’avez pas encore fait sur ce phénomène. À vraie dire, les gens ont beau écrits de texte sur la mort, mais ils ne vous disent pas réellement quel est le ressenti des gens qui meurent ou quel est le dernier regret de ceux qui finissent leur vie sans la réussir.

Avant d’aller plus loin dans cet article, je vous invite si vous le vouliez bien à télécharger gratuitement ces astuces pour gagner sagement votre liberté financière et rester motivé en commençant de rien.

Histoire: Une Citation sur la mort

J’aimerais partager une toute petite histoire avec vous. Il y a un an, j’ai assisté à une conférence pendant laquelle le conférencier nous posait la question de savoir : quelle était la différence entre le visage d’un cadavre riche (riche mort) et celui d’un cadavre pauvre. Il voulait surtout qu’on lui dise comment on pouvait différencier ces deux types de personnes si on ne les connaissait pas et qu’on se trouvait devant leurs corps sans vie.

Personne n’arrivait à lui donner une réponse claire. Il finit par répondre en disant ceci : quand vous voyez un cadavre riche, il a un léger sourire. On a la sensation que même mort cet homme sourit et est heureux.

A contrario, quand vous voyez un cadavre pauvre, il n’a aucun sourire. Vous sentez directement que cet homme n’a pas terminé sa mission sur terre et surtout pendant ses dernières minutes sur terre, il a y a toujours une chose qu’il a regrettée. Beaucoup de personnes meurent comme ça. il finissent leurs vies en laissant une lettre à l’hôpital ou un message d’amour, un secret ou autre au médecin soignant à transmettre à leurs famille. A imaginer qu’ils ont quand même eu le temps de le faire et ne l’ont jamais fait, c’est bien dommage.

Dans cette même logique, voici ce qu’une accompagnatrice de personnes en fin de vie, Bronnie Ware que j’ai découvert suite à la lecture du livre << Ce que je n’ai pas appris à l’école mais que j’aurais aimé>>, raconte sur les cinq principaux regrets que les gens selon son expérience- expriment sur leur lit de mort.

<<En effet, au cours de notre vie, nous ne pensons pas aux regrets que nous aurons peut-être lorsque nous arriverons au bout du chemin>>.

Elle disait également : << quand on les interrogeait sur les regrets éventuels qu’ils éprouvaient ou les choses qu’ils auraient faite différemment, certains thèmes faisaient surface de manière répétée. Voici cinq thèmes les plus courants : >>

1- J’aurais souhaité avoir le courage de mener une vie qui me correspondait au lieu de mener celle que d’autres attendaient de moi.

Cela m’a tout de suite interpellé. L’aviez-vous aussi remarqué ? la plupart du temps, nous ne faisons pas ce que nous voulons de notre vie, mais plutôt ce que les autres veulent que nous fassions. C’est le regret le plus commun des hommes avant la mort.

Quand les gens réalisent que leur vie est presque finie et qu’ils la contemplent rétrospectivement, ils voient clairement les nombreux rêves envolés, surtout ceux qu’ils n’ont jamais réalisés. La plupart des gens n’ont même pas accompli ne serait-ce que la moitié de leurs rêves et sont partis en sachant que cela était dû au choix qu’ils avaient fait ou n’avaient pas fait.

C’est bien dommage parce qu’ils auraient pu. Nous devons tout faire pour réaliser tout au moins la moitié de nos rêves avant notre mort. Il est très important de réaliser au moins une partie de nos rêves parce que quand vous perdez votre santé, c’est trop tard.

2- J’aurais voulu ne pas avoir à trop travailler aussi dur

<< Ce regret fut exprimé par les patients masculins dont j’ai pris soin, sans exception. Ils ont manqué la jeunesse de leurs enfants et la compagnie de leurs partenaires. Les femmes expriment aussi ce regret. Mais la plupart étaient d’une ancienne génération. Beaucoup de mes patientes n’avaient pas dû assumer le pain quotidien de la famille. Tous les hommes dont j’ai pris soin des pères nourriciers ont profondément regretté d’avoir passé autant de temps au moulin comme on dit, à un travail routinier.>> Tout ça en simplifiant son style de vie.

Aujourd’hui, nous ne devons plus garder ce style de vie. Il existe plusieurs systèmes pour générer des revenus passifs tout en profitant de la vie avec nos enfants et nos partenaires. Nous n’avons donc pas d’excuse pour avoir ce regret. 

3- Je voudrais avoir le courage d’exprimer mes sentiments avant ma mort

<<Beaucoup de personnes ont fait l’impasse sur ce qu’ils ressentaient afin de rester en paix avec leur entourage. Par conséquent, ils se sont créé une existence médiocre et ne devinrent jamais ce qu’ils étaient capables de devenir. Beaucoup développèrent des maladies- en relation avec leur amertume et le ressentiment qu’ils éprouvaient.>>

<<Nous ne pouvons pas contrôler les réactions d’autrui. Cependant, même si au début ceux qui nous entourent peuvent réagir de manière pénible quand vous changez d’attitude, notamment en leur parlant honnêtement, l’effet au bout du compte est positif : cela renouvelle et élève ma relation, la porte à un niveau plus sain. Ou si ce n’est pas le cas, cette démarche vous libère d’une relation malsaine dans votre vie. Dans tous les cas, vous en sortez gagnant>>.

Comme vous l’aurez certainement remarqué, avant la mort, certaines personnes regrettent sérieusement le fait de ne pas avoir assumé leurs sentiments et de se laisser guider pas ce qu’ils veulent accomplir. Ils finissent alors par regretter sur leur lit de maladie et parfois les textes sur la mort le montrent.

4- J’aurais voulu rester en relation avec mes amis

<<Souvent ses patients ne réalisent pas pleinement l’importance de leurs vieux amis jusqu’à leurs dernières semaines, et il n’était pas toujours possible de les retrouver. Beaucoup de gens ont été tellement pris par leur vie qu’ils ont laissé des amitiés précieuses s’éloigner au fil du temps. Ils éprouvèrent de profonds regrets de ne pas avoir donné à ces amitiés le temps et l’attention qu’elles méritaient. À l’approche de la mort, tout le monde ressent le manque de ses amis>>.

Ils finissent par dire : si je connaissais la date de ma mort, j’aurais pu éviter que ça arrive.

<<Quand on mène une vie très occupée, il est courant de laisser filer des amitiés. Mais quand vous êtes face à votre mort prochaine, les détails physiques de la vie s’éloignent. Les gens veulent régler leurs affaires financières autant que possible. Mais ce n’est ni l’argent, ni le statut social qui revêt une véritable importance pour eux dans ces moments-là. Ils veulent mettre leurs affaires en ordre avant tout pour le bénéfice de celles et ceux qu’ils aiment. Mais le plus souvent ils sont trop malades et affaiblis pour réaliser cette tâche. Tout ramène à l’amour et aux relations. C’est tout ce qui reste pendant les dernières semaines : l’amour et les relations.>>

Les gens se rendent compte avant leur mort combien de fois les relations avec leurs amis et proche est plus importante. Ils regrettent ne pas avoir gardé contact et ne savent plus comment renouer contact parce que c’est trop tard. Ils comment à se poser la question quel sera la vie après la mort ? Pensez à votre mort et faite quelque chose maintenant pour ne pas regretter votre vie.

5- J’aurais voulu me rendre plus heureux moi-même

<<C’est un regret très courant et surprenant. Beaucoup ne réalisent pas avant leurs derniers jours où le bonheur était un choix. Ils sont restés enfermés dans de vieux schémas et habitudes. Le soi-disant <<confort>>, la force de l’habitude, ont pris le contrôle de leurs émotions et de leur vie physiques. La peur du changement les a amenés à convaincre autrui aussi bien qu’eux-mêmes qu’ils étaient satisfaits de leur vie. Pourtant, en profondeur, ils auraient désiré pouvoir encore rire vraiment et jouir d’un peu d’insouciance dans leur vie, à nouveau.>>

Quand vous êtes sur votre lit de mort, ce que les autres pensent de vous est bien loin de votre esprit. Comme c’est merveilleux de pouvoir se laisser aller et sourire à nouveau, bien avant de mourir.

Sachez que la vie est un choix. C’est votre vie. Choisissez en pleine conscience, choisissez sagement, honnêtement. Choisissez le bonheur… Pour en savoir plus, <<téléchargez ce que je n’ai pas appris à l’école et que j’aurais aimé>>.

Vous en apprendrez davantage sur l’éducation financière et la prise de conscience.

Et vous : Quel sera votre plus grand regret si la mort venait vous prendre tout de suite ? qu’auriez-vous regretter ne pas avoir accompli avant de quitter cette terre ?

J’espère que cet article vous a plu. Laissez vos commentaires pour partager votre avis sur la mort…

8 Commentaires

  • Salut,
    Je ne pense pas avoir de regrets à ma mort, mais on verra bien 🙂

    Je ne vois pas l’intérêt de regretter des trucs déjà dans la vie normale, alors à l’approche de la mort encore moins..

    Ce que j’aimerais c’est de mourir en bonne santé, mais on ne choisis pas 🙂

    A+

  • Hello Tic;

    Je vois… Ton rêve c’est donc de vivre ce moment ou de voir les gens le faire… Si ton envie c’est de vivre cet instant, offre toi alors les moyens de le réaliser parce qu’il est encore temps de le faire…

    Nathanael

  • Hello James,

    Je te comprends parfaitement. Tu as raison quand tu penses ne pas avoir de regret après ta mort simplement parce que ça fait des années que tu travailles sur ce qui te passionne et non ce que les gens veulent que tu fasses. Tu n’es donc pas sur cette lancée, mais il ne faut pas qu’on oublie que seul le travail n’épanoui pas… C’est encore la raison pour la quelle je comprends quand tu dis qu’on verra bien…

    Je peux te rassurer que plusieurs personnes ont des regrets avant de mourir. J’ai déjà vue des personnes qui ont perdu tout contact avec leurs familles et leurs proches. Elle ne savent pas où les retrouver et donneront tout aujourd’hui pour les revoir…

    J’ai aussi vue des gens regretter des décisions qu’elles auraient dû prendre plus jeune comme monter leurs boîte plus tôt que de bosser pour un patron… Encore une fois, il faut savoir prendre des décisions radicales dans la vie pour réussir sans regret…

    C’est vrai qu’on ne choisi pas de mourir en bonne santé surtout quand la maladie est naturelle. Mais on a le choix de ne pas mourir d’une dépression, d’un manque d’amour ou d’une crise sur nos finances qui sont des maladies qu’on peur bien contrôler…

    Amicalement,

    Nathanael

  • En fait ce que je voulais dire c’est que ça ne sert à rien de regretter quoi que ce soit.
    De toutes façons, si on n’est pas intoxiqué par une religion, on sait bien ce qui nous attend, qu’on vive bien ou mal, de toutes façons ça va se terminer, alors vraiment peu importe. 🙂

  • Ah là encore tu as une part de vérité…Un adage le dit bien dans les probabilité et là voici: Si la probabilité de naître est incertaine, celle de mourir est de 100% et tous le monde le sait.

    Seulement à l’approche de cette fin; on se rend compte de combien de fois tout est vanité et on a envie de passer plus de temps avec des gens qu’on a ignoré pendant longtemps… On n’a pas envie de partir parce qu’on comprend finalement qu’il vaut mieux ne pas passer du temps derrière un boulot mais le passer en vivant nos passion et avec ceux qui sont le plus cher pour nous est meilleur…

    Au plaisir James et bonne et heureuse année…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge